Doutes …..

Cela fait un mois que nous nous demandons si nous devons déménager. Nous sommes bien dans notre maison, mais finalement rattrapé par ses inconvénients.

Et contre toute attente, notre offre sur la maison tout près de chez nous qui a déclenché tant d’enthousiasme de notre part lors de sa visite a été acceptée !

Et contre toute attente, cela a refroidis notre bel enthousiasme ! Confronté à la réalité d’un déménagement auquel visiblement je ne croyais pas, j’ai finalement peur du changement, peur de faire une bêtise, peur de déstabiliser les enfants… bref que de doutes !!!!

Je me dis que rester dans le confort de notre maison actuelle est certes très agréable et surtout rassurant. Mais nous connaissons ses limites : le bruit de la N10 et les nouvelles constructions qui nous polluent, le fait qu’elle est peut-être un peu petite pour nous tous, surtout quand les enfants grandiront, et qu’il voudront chacun leur chambres ! Le terrain en pente quand ma chérie rêve d’un terrain plat etc…

Du coup, faut-il se mettre « en danger » et rebâtir notre cocon familiale pour IN FINE être mieux à priori ? Ou savoir se contenter de ce que l’on a ? c’est le dilemme ! Il est facile et bien sur très sage (et raisonnable, mais je n’ai jamais été raisonnable 🙂 ) de répondre par l’affirmative à cette deuxième question : on est bien dans notre maison , pourquoi déménager après tout ? Mais j’ai peur qu’en choisissant cette voie facile, je finisse par le regretter plus tard, lorsque le trafic sur la N10 se sera intensifié et que le voisin aura fait construire sa maison sur le terrain d’à côté, ultime « terre » qui résiste au bétonnage ambiant ! Et seront nous capable d’accepter ces désagréments sans râler ? Sans que cela ne génère de tension en se disant « qu’on aurait dû…. » etc etc ec.. ?

Le déménagement fait peur car il entraine des frais et du temps à passer pour mettre la nouvelle maison à notre goût. C’est ce qui effraye tant ma chérie : aurons nous les moyens financier et le temps de « rafraichir » ce nouvel intérieur démodé ?

Le point clé qu’il ne faut pas oublier est que le bonheur de vivre dans une maison ne vient pas de la maison elle même, mais bien de ses occupants ! Dans ce cas, peut importe l’endroit, nous serons toujours heureux. Oui bon, OK c’est joli, mais là n’est pas la question, heureusement ! Nous sommes heureux aujourd’hui et nous le seront toujours demain, quelques soit notre décision quant à ce déménagement.  Nous ne courons pas (plus ?) après le bonheur : quand je regarde ma femme s’occuper de mes 6 enfants, je rend grâce à Dieu de m’avoir donné le bonheur.

Mais en ce moment, nous sommes dans le doute.Sans être altruiste, je privilégie avant tout le bien être de ma chérie et de mes enfants. Mais je ne peux évidemment pas la laisser décider : ce serait confortable pour moi, mais je ne peut pas la laisser endosser cette responsabilité. La décision doit bien sur être collégiale. Et pour cela, nous allons faire une deuxième visite, avec les enfants. Je prie l’Esprit Saint pour qu’il m’éclaire et m’aide à prendre la bonne décision. Car comme dit mamo : il faut faire confiance en la providence.

Essayez, ça marche !

A suivre donc ….

Olive

Vic et Sam « jardinent »

Ce WE nous avons planté ails, oignons et échalotes, suivant les conseils de Papo. Espérons que la récolte sera bonne ! En tout cas, ce fut pour moi l’occasion de passer un moment privilégié avec Vic et Sam, qui étaient très enthousiastes à  l’idée de me donner un coup de main.

Au départ, ils étaient pourtant bien concentrés sur leur tâche !

Mais je ne sais plus comment, c’est très vite partie en cacahuète, pour mon plus grand bonheur !!!

Vic part au galop dans le jardin en poussant de grand « Yaaa! », pendant que Sam creuse avec acharnement pour que je continue de planter…. Quel fou rire !!!!!!!

Olive

Un WE chez papo mamo

Cela faisait longtemps que nous n’étions descendus aux Epeaux, grossesse de Fab et arrivée de Tim oblige! Et même si papo mamo viennent nous voir régulièrement, il nous tardait de descendre !

J’ai besoin de me retrouver dans la maison qui a bercé mes vacances quand j’étais môme. J’aime m’imprégner de ces odeurs, de cette atmosphère si caractéristique des maisons que l’on a connu étant petit. J’aime partager cette tradition du schweppes – cognac avec mon padré, qui a une saveur si particulière dans cette maison. Et j’adore voir mes enfants se livrer à leurs jeux dans les endroits que j’explorais moi même étant petit. Mamo les installes confortablement dans nos anciennes chambres, il faut se tasser un peu, mais les lits improvisés sont douillets, et je sais que mes enfants dormiront bien. On se sent bien aux Epeaux, il y flotte comme une atmosphère apaisante, rassurante même. Ambiance unique, décompression totale, papo et mamo nous choient! On met entre parenthèses le rythme de la vie pour souffler.

Le village évolue et se modernise, la maison du petit vieux grand admirateur de Napoléon (vive l’empereur! proclamait-il à tout bout de champ, droit comme un i !)  qui est partit il y a quelques années est en train d’être démolie. ça fait drôle, un peu triste en même temps, mais c’est ainsi : les choses évolues !

1_MaisonDémolie

Et chez papo et mamo, il y a aussi la mer ! Et la mer, c’est chouette ! Nous y sommes donc tous allés y faire un tour, malgré une météo capricieuse : il y avait du vent… beaucoup de vent !

Ce qui ne nous a pas empêché de profiter pleinement de la plage !!!

Tim était bien emmitouflé pour affronter les éléments:

10_Plage8

Le papa et la maman sont aux anges ! Et hop ! Un p’tit selfie !

6_Plage4

Et le soir, mamo avait bien sur prévu un festin pour ces bouches affamées : hamburger !!!!! Fiesta à la maison !!!

13_manger212_Manger1

La classe !!! Du coup, on prolonge notre WE et on ne repars que le lundi matin. Je pars tout seul au petit matin faire le plein d’essence de la voiture, et profite de la campagne matinale sur la petite route de Thaims qui me rappelle bien des souvenirs… comme chaque années, les cours d’eau sortent de leur lit et la Seudre vient visiter la campagne avoisinante.  Je m’arrête en contemplation devant le spectacle magnifique d’un lever de soleil sur la campagne inondée. Mon dieu que la nature est belle ! Profitons de ces instants de grâces et soyons conscient de notre bonheur! Vivons en pleine conscience !

19_Innondations

18_innondationsLes Everglades made in charente maritime 🙂  (bon, alligators et anacondas en moins bien sûr !)

A bientôt !

Olive

Quand les moutons s’en vont acheter des dindes

Je n’ai pas pour habitude de participer au débat lorsque je me trouve pris dans une conversation entre collègues, mais aujourd’hui ne dois pas être un jour comme un autre….

Je me suis offusqué (j’ai senti mes joues devenir rouge, si si…) de voir à quel point certaines personnes (la majorité j’en ai peur) étaient devenues des moutons, embrigadés dans ce mode de fonctionnement qui est le nôtre, essentiellement basé sur la consommation et le profit (i.e. enrichissement personnel). Le conflit est parti du postulat qu’il était normal que certains produits de consommation dont la demande explose à certains moments de l’année (typiquement la dinde à noël) voient leur prix augmenter de manière significative.

Ah non! je proteste ! Je décrie ! Que dis-je : je m’insurge ! je me révolte ! je m’offusque ! Mes collègues autour de moi trouvent cela normal, en se réfugiant derrière ce classique postulat de « l’offre et la demande » : la demande augmente et donc les prix s’envolent : c’est normal. Et voilà ces moutons s’en allant acheter de la dinde hors de prix avec le sourire, s’auto-persuadant que c’est normal afin d’enterrer au fond d’eux le sentiment de ce faire plumer… enfin, tondre serait plus adéquat (n’a-t-on jamais vu un mouton se faire plumer ?)

img-218655331b8

Mais dans leur raisonnement, ils oublient vite que l’offre s’ajuste lorsque ces périodes de ventes arrivent : les « biens » tant convoités (nos fameuses dindes) sont produits en masse en anticipant cette augmentation de la demande prévisible, et donc par conséquent, rien ne justifie une augmentation des prix. En fait, naïvement, je me dis que les prix pourraient même baisser : le coût de revient d’une production ne diminue-t-il pas lorsque les quantités produites ET vendues augmentent ?

Je suis d’accord, cette réflexion est simpliste. Mais ce n’est pas le fond du débat. Ce que je décrie ici, c’est l’acceptation des gens (mon échantillon est de …. 5 personnes appartenant plus ou moins au même milieu social, donc pas très représentatif je vous l’accorde, mais j’ai peur qu’il représente quand même la majorité du monde qui nous entoure !) Ce que je décrie donc c’est l’acceptation des gens à accepter l’inacceptable, à trouver normal de payer plus cher, toujours plus cher…. Brrr… ça me fait froid dans le dos de voir combien ces modes de consommation ont sont ancrés dans l’esprit des gens.

Pourquoi sous prétexte d’une envie ou d’un besoin collectif, d’une tradition etc… les prix des biens convoités devraient-ils s’envoler ? Non, ce n’est pas NORMAL. Que l’on sache qu’effectivement, dans ce modèle de société qui est le nôtre, le « commerçant » (au sens du droit français, je ne cible personne en particulier) cherche à s’enrichir est un fait, nous se sommes pas dans une société de philanthrope. On peut même le comprendre (attention : comprendre ne signifie pas partager / approuver !) En revanche, que l’on en fasse une NORME, là non.

Je ne juge pas, loin de moi cette idée, et je n’ai pas la prétention de savoir ce qui est bien ou ne l’est pas. J’aimerai simplement que la société garde son sens critique, trouve le courage de boycotter certaines escroqueries en oubliant un peu son plaisirs personnel immédiat. Arrêter de trouver que TOUT est normal !

Bref, Suite à ma tirade que personne n’attendait (y comprit moi-même), mes collègues m’ont regardé d’un air étonné, je suis retourné à ma place assez énervé…. et surpris de m’être laissé emporter, tout en ayant une certaine satisfaction au fond de moi 🙂

Gardez votre sens critique !!!!

Olive

Mais qu’il est beau !!!!

L’hiver est là et les flocons de neige recouvre notre campagne du loir-et-cher. Tandis que je suis déjà au cœur de la défense, ma petite famille se rend à l’école sous la neige. Surexcitation des enfants, stress chez la maman : conduire sur la neige sans équipements spéciaux n’aide pas à rester détendus !!!

Resized_V__7A75Resized_V__F1FE(1)Mais s’il en est un qui échappe à ce débordement d’émotion, c’est bien notre petit Timothée!

La bronchiolite n’est plus qu’un mauvais souvenir : il a retrouvé le sourire : mais qu’il est beau ce petit loulou !!!

A bientôt 4 mois, je fais des ahahaha depuis hier et je tourne ma tête depuis ce week-end quand on m’appelle par mon prénom.

Merci ma chérie pour ces photos

Olive

Nouvelle année

Bonne année à tout ceux qui passeront par ici !!! Surtout la santé et la motivation dans la réalisation de nos projets. Mes objectifs personnels de cette année sont dans le prolongement de l’année dernière :

  • être heureux
  • Ralentir, ralentir, ralentir pour profiter de chaque instant, zen, slow life !
  • Ballades en famille, emmener ma tribu le WE à la plage, Paris etc…
  • Sport sport sport !!! Vive la mobilisation articulaire !

Il va sans dire que mon fil conducteur reste le bien être de ma femme et de mes 6 enfants !

Hé oui, il s’en est passé des choses depuis mon dernier post. Nous sommes 8 maintenant ! Timothée à enfin décidé de nous montrer sa frimousse, le 21 septembre…. Il était tellement attendus, tellement souhaité par nous 7 que je n’ai pas résisté lors de la déclaration de naissance à la mairie à lui donner un deuxième prénom…… Désiré !!! Il s’appelle donc Timothée Désiré hi hi hi !

Voila Tim Le 3 décembre:

Tim.jpg

Mais qu’il est beau ce petit !!!!

Toute la fratrie a accueilli ce petit bonhomme dans la joie et l’amour ! Tout se passe pour le mieux, si ce n’est une bronchiolite qui nous a un peu gâché les fêtes de fin d’année… et a bien crevé ses parents !

Autre évènement majeur depuis mon dernier post : le jardin a complètement changé : plus de poules, plus d’arbres… nous avons fait un grand ménage pour nous recentrer et éviter de nous disperser. Les arbres étaient beaucoup trop vieux, les poules nous demandaient trop de temps… Cette année, on préfère partir en ballade!

Ah et puis oui ! Une autre révolution dans l’organisation familiale, qui entraine la création d’une section dédiée sur ce blog (Nutrition) : c’est moi qui dorénavant m’occupe des repas à la maison. J’avais commencé pendant mes vacances, et j’ai trouvé ça sympa de cuisiner des petits plats à mes enfants et à Fab. Du coup, on a gardé ce mode de fonctionnement : préparation des menus de la semaine le jeudi, courses le vendredi soir et c’est partis ! De bon petit plats qui doivent allier:

  • la simplicité (je ne suis pas un grand chef ! Il faut que se soit facile !)
  • La rapidité (je n’ai pas l’intention de passer tout mes WE dans ma cuisines quand même!)
  • De bon produits de base : pas de produits industriel, des légumes, des produits de qualités. Je vous recommande vivement la lecture du livre de Christophe Brusset « Vous-êtes fou d’avalez ca » (voir la section « mes lectures » ici).

Ah encore une résolution : tenir mon blog à jour !  Ce sera un magnifique livre de bord pour mes enfants quand ils seront plus grand 🙂

Olive
Signature

 

L’attente 3

Bon, après une semaine de vacances, de bonheur, à m’occuper de ma famille, de mes enfants, Timothée n’a toujours pas montré le bout de son nez…. Nous décidons de profiter de ce dimanche pour aller faire une ballade.. qui sait ? peut-être que ça donnera envie à Tim de voir ce qu’il se passe autour de lui ?

Je cuisine un bon lapin à la moutarde (après tout, c’est le repas préféré de Fab…)

Resized_WP_20150913_001 Resized_WP_20150913_002

Et une fois ce délice terminé, nous partons en ballade. Le temps n’est pas terrible, mais quel bonheur de courir !!!!!

Resized_Sans titre Resized_WP_20150913_011 Resized_WP_20150913_012 Resized_WP_20150913_014Cha1

Chouette une barrière !!! De quoi bien s’amuser !

Resized_WP_20150913_015 Resized_WP_20150913_016 Resized_WP_20150913_018 Resized_WP_20150913_019 Resized_WP_20150913_020Resized_WP_20150913_022Resized_WP_20150913_023

Sous le regard attendri et plein d’amour d’une maman qui en profite pour se reposer, en gardant une pensée vers son trèsor qu’elle garde en elle, et qui annonce tellement de bonheur !

Resized_WP_20150913_021

Aller encore un peu de patience !!!!

Sgnature

L’attente 2

Nous vivons au rythme de la fin de grossesse de Fab. Au programme : repos, grasse matinée, calins, calins et calins. Tout le monde s’occupe d’elle.. et il y a toujours quelqu’un pour l’aider à lacer ses chaussures :

Resized_WP_20150908_001

Timothée pour le moment décide de rester bien au chaud..

Resized_WP_20150909_004

.Mais est l’objet de toutes les attentions !!!!

Resized_WP_20150909_006 Resized_WP_20150909_008

Il n’y a qu’Ypi qui reste totalement indifférente et préfère roupiller auprès du panda 🙂

Resized_WP_20150910_004

Sgnature